L’accompagnement biblique, une question de communauté

Avec l'avènement des psychothérapies individuelles, nous nous représentons l'accompagnement comme une question d'individu. Je suis d'accord. Mais en réfléchissant à la question de la culture, nous observons un délitement fort du lien social. La corrélation entre mal être et isolement a déjà été largement étudiée en psychologie et en sociologie durant ce dernier siècle. Nos Églises n'échappent pas à la règle. L'accompagnement biblique des personnes en difficulté n'est pas seulement le travail d'un ministère particulier, mais l'affaire de tous.

Une communauté avec des responsabilités

Nous vous le recommandons, frères: avertissez ceux qui mènent une vie déréglée, réconfortez ceux qui sont découragés, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. Veillez à ce que personne ne rende le mal pour le mal mais, en toute occasion, recherchez le bien, dans vos rapports mutuels comme envers tous les hommes. Soyez toujours dans la joie. Priez sans cesse. Remerciez Dieu en toute circonstance: telle est pour vous la volonté que Dieu a exprimée en Jésus-Christ. N’empêchez pas l’Esprit de vous éclairer: ne méprisez pas les prophéties; au contraire, examinez toutes choses, retenez ce qui est bon. Gardez-vous de ce qui est mauvais, sous quelque forme que ce soit. 1Th5.14-21

Comme nous l’avons observé dans le texte, Paul s’adresse à l’ensemble des chrétiens des Églises et pas seulement à une petite caste. Cela voudrait donc dire pour nous que nous avons chacune et chacun une responsabilité vis-à-vis de nos frères et sœurs. Cette vie communautaire est explicitée dans de nombreux passages de la Parole, car beaucoup concerne un peuple élu ou des Églises (comme la plupart des lettres de Paul). Nous pourrions nous poser alors la question du manque parfois de nos églises à pouvoir entrer dans ce ministère communautaire. Pourquoi l’accompagnement biblique a-t-il été délaissé?

Une communauté qu’il faut ré-équiper pour l’accompagnement biblique

Cela fait des décennies que les chrétiens ont déchargé leur responsabilité de prendre soin de leurs frères et sœurs, soit à des spécialistes dans le monde séculier, soit au pasteur « couteau-suisse » qui devrait prendre en charge l’ensemble des personnes de l’Église locale.

Nous pouvons expliquer ce renoncement par de multiples biais:

  • Le changement culturel et sociétal qui nous entraîne vers l’individualisme;
  • L’empressement du temps présent;
  • La crainte de ne pas être qualifié et le bon sens d’aller vers des professionnels;

Mais est-ce que ce renoncement ne vient pas également:

  • De la peur de l’autre, de blesser, de ne pas dire les mots justes ou parfois le manque de courage à aller reprendre son frère ou sa sœur de peur qu’il ou elle ne se sente juger;
  • Par manque d’obéissance envers le Dieu de la création qui nous a donné des missions pourtant claires;
  • Par notre propre immaturité spirituelle qui nous rend incompétent auprès des autres, non que Dieu n’ait la puissance de passer par des outils imparfaits, car nous le sommes tous, mais que nous-mêmes avons des difficultés, parfois l’impossibilité d’appliquer ce que nous lisons dans la Parole à notre propre vie.

Une communauté doit grandir dans l’accompagnement

Le ministère d’accompagnement biblique est un appel à tous les chrétiens de vivre une vie de disciple et d’avertir, consoler et supporter tous les frères et sœurs afin qu’ensemble nous parvenions à une unité.

Ce ministère proclame que Dieu veut sauver un peuple et une Église d’adorateurs (le texte utilise le pronom « nous »). C’est une Église et une communauté qui reflète sa Gloire aux yeux du monde. Il ne veut pas seulement nous sauver tout seul, chacun dans notre coin, mais sauver tous ceux qui sont appelés.

Lorsqu’un enfant grandit dans une famille, il a besoin de repères fixes pour bien se développer et bien s’intégrer. Il cherche à comprendre ce qui est bien et ce qui est mal dans cette micro-société, d’appréhender les conséquences de ses actes. Il expérimente le poids parfois de devoir vivre dans ce milieu restreint tout comme le bonheur et la joie de certains privilèges de ce même milieu.

En tant que chrétien, nous avons également cette responsabilité de comprendre dans quel monde nous vivons. Puisque nous appartenons à Christ, un des biais principaux restera et demeurera toujours la Parole de Dieu. Si nous ne connaissons pas la parole, alors nous ne connaissons pas Dieu. Nous n’avons pas la connaissance essentielle à ce ministère.

Ce refrain alimente souvent nos réflexions, mais tout simplement parce qu’il est indispensable. Dieu a fait le choix souverain de nous donner un livre pour communiquer avec l’humanité. Cela ne veut pas dire qu’il ne communique pas par d’autres moyens, mais que c’est celui qu’il privilégiera. La Bible nous enseigne plus qu’aucun autre livre de philosophie ou de psychologie aussi bon soit-il. Elle nous édifiera d’une manière efficace, plus qu’aucune prédication, cours de théologie ou d’accompagnement biblique. Elle est une pierre fondatrice de notre foi, elle est un rocher pour notre ministère.

Vous pouvez mieux me connaître en allant sur ma page de présentation.

Quelques réflexions concernant le fait de vouloir devenir psychologue chrétien.

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Samuel LAURENT

Chrétien et psychologue, Samuel est marié à Pauline depuis 17 ans et ont trois enfants. Ils ont créé l'association "La Boussole" avec laquelle ils proposent des formations en accompagnement biblique à l'intention des églises locales. Il est étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. La question de l'accompagnement/counseling biblique est la principale raison de leur présence sur TPSG. ils souhaitent développer et partager leur vision biblique du monde autour de l'accompagnement, de la psychologie et des problématiques du cœur humain.

Articles pouvant vous intéresser